4. Coquéau, Claude-Philibert.Entretiens sur l'état actuel de l'Opéra de Paris, Amsterdam, 1779, pp.108[recte 110]-111. In François Lesure, ed., Querelle des Gluckistes et Piccinnistes. Geneva, Minkoff, 1984. vol. II, pp.476-7.

Or on peut citer un nombre infini d'exemples où le sens est singulièrement déterminé. Les airs...ont, indépendamment des paroles, un sens fixe & vrai. Cela se retrouve, ce qui est bien fort, jusques dans la Musique instrumentale. Exécutez la Sonate 5e de l'Œuvre V de Boccherini, vous y sentirez tous les mouvemens d'une femme qui demande & qui emploie tour à tour la douceur & le reproche. On a presque envie d'y mettre des paroles; cent fois exécutée, elle offre toujours le mê me sens & la mê me image. Il en est de mê me du largo de la troisième Sonata du mê me Œuvre, qui exprime singulièrement l'atteinte d'une douleur sombre & profonde, & d'une infinité d'autres morceaux que je n'ai pas au présens à la mémoire. Tartini exigeoit de ses élèves qu'ils allâssent à l'ame, & moi je ne regarde une musique comme parfaite que lorsqu'elle me dit quelque chose que j'entends.

Translation

Now one could cite an infinite number of examples where the meaning is singularly clear. The airs...[here a long list of famous airs by Piccinni and Gluck]...have a fixed and true meaning independent of words. This can also be found quite strikingly even in instrumental music. Play the fifth Sonata of Boccherini's Op. 5 , and you will hear all the movements of a demanding woman who employs alternately sweetness and reproach. One has almost the inclination to put words to it; played a hundred times, still it offers up the same meaning and the same image. It is the same with the Largo of the third sonata of the same opus; which expresses most singularly the impact of a sombre and profound melancholy; and with an infinity of other pieces which I do not have present in my memory. Tartini required of his students that they penetrate to the soul, and I myself consider no music perfect unless it tells me something I can understand.